Camargue : Sysoco installe un réseau radio de surveillance des digues

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Un réseau radio numérique SMART Connect à la norme TETRA est utilisé par le SYMADREM pour la surveillance des digues en CAMARGUE.

Sysoco est le leader français de radiocommunication professionnelle. Son catalogue intègre une offre de produits, de solutions, d’applications et de services dans le domaine du “Wireless”.La société développe, commercialise, installe et assure la maintenance de solutions radio analogiques et numériques. En 2015, SYSOCO Group a réalisé 26,8 M€ de chiffre d’affaire et emploie aujourd’hui plus de 140 collaborateurs répartis sur son siège social dans la région Lyonnaise et sur ses 20 implantations en France Métropolitaine.

CONTEXTE

Les inondations de 1993 et 1994 rappellent que, face aux risques naturels, la sécurité totale n’existe pas. En quelques jours, les brèches ouvertes dans les digues par le petit Rhône inondent 12 500 ha soit 8% de la superficie du delta du Rhône. De multiples facteurs sont invoqués dont le mauvais entretien des digues. Un plan de lutte est mis au point par la municipalité (surveillance et entretien des digues, niveaux d’alerte et conseils à la population, nouveaux critères d’urbanisation). A la suite des inondations d’octobre 1993 et de janvier 1994, un syndicat intercommunal de gestion des digues est créé qui deviendra ensuite le SYMADREM. Le SYndicat Mixte d’Aménagement des Digues du Rhône Et de la Mer a pour missions, l’entretien, la gestion et la surveillance des digues, quais et ouvrages maritimes et de leurs dépendances».

EN 2015, MISE EN PLACE D’UN NOUVEL OUTIL DE COMMUNICATION

Grâce à des équipes de surveillance, le SYMADREM surveille quotidiennement le Rhône notamment en automne et hiver où les crues sont plus fortes. Le besoin d’une communication régulière et résiliente avec ces équipes en mission est important pour le SYMADREM car il s’inscrit dans un processus de gestion d’urgence. En cas de dépassement des seuils d’alerte du Rhône, un système d’alarmes informe automatiquement les agents du SYMADREM.

Pour communiquer avec les équipes de surveillance, le SYMADREM a confié à SYSOCO la réalisation d’un réseau radio numérique à la norme TETRA. Ce réseau de radiocommunication SMART Connect vient remplacer l’utilisation de SMARTPHONES, qui ne répondaient pas à un besoin de couverture homogène du territoire. En outre les réseaux opérés offrant ces services GSM ont souvent montré leur fragilité en situation de crise et nomment en matière de disponibilité.

SYSOCO, LA RÉFÉRENCE EN MATIÈRE D’INTÉGRATION DE RÉSEAUX À FORTE VALEUR AJOUTÉE

DSCF8563

Le réseau SMART Connect installé utilise 7 sites radio utilisant 7 canaux. Chaque fois que cela a été possible, les relais ont été installés sur des sites existants mais la construction de nouveaux sites radio a dans certains cas été nécessaire.

PLUS DE 100 TERMINAUX RADIO SERONT UTILISÉS SUR LE TERRAIN.

La salle opérationnelle située à ARLES permet à des correspondants d’équipes d’organiser et d’encadrer  les opérations terrain  en centralisant l’ensemble des informations critiques relatives aux digues du petit et du grand Rhône. Cette salle est structurée autour de trois dispatchers permettant d’interagir avec les équipes terrains et trois système de géolocalisation utilisant l’applicatif SYSOCO GERELoc permettant la coordination et la gestion du déplacement des équipes, notamment en cas d’urgence.

Monsieur Jean Luc Masson, président du SYMADREM, mentionne :

« Le réseau de radiocommunication est un élément central dans l’organisation et la gestion de nos missions de gestion et de surveillance des digues. De plus, c’est un outil au service de la sécurité de nos collaborateurs sur le terrain ».

Le SYMADREM envisage la mutualisation de ce réseau en ouvrant son accès à d’autres entités. Mr Jean-Pierre Gautier, Directeur Général du SYMADREM, ajoute :

« Ce réseau assure une bonne couverture de notre territoire et pourra accueillir d’autres utilisateurs. Ce type de mutualisation présente un intérêt économique indéniable lié au partage de certains coûts, mais ce mode de fonctionnement facilitera les échanges notamment en situation de crise ».

Florian CONTARDO, Chef de Projet chez SYSOCO, précise :

« Nous avons tenu compte de certaines spécificités qui caractérisent ce territoire. C’est pourquoi les pylônes ont été construits de manière à s’intégrer et s’adapter à celui-ci avec notamment la mise en place de plateforme de travail surélevée. Les équipements radio ont pu ainsi être installés en hauteur permettant leur protection en cas d’inondation et par conséquent d’assurer la continuité du service fourni à forte exigence sécuritaire ».

Ce projet illustre le savoir-faire de SYSOCO en matière de réseaux de communication à haut niveau d’intégration et démontre le niveau d’expertise des équipes pluridisciplinaires engagées sur cette opération.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »